FROM:  Creation Research Society   
www.creationresearch.org
Creation Matters  • Vol. 15, No. 3 • May/Jun 2010, Pg. 12
L’incroyable Opisthoproctidae
All by Design,
Dr. Jonathan C. O'Quinn

Le monde est rempli de créatures magnifiques dont la structure et la conception défie toute tentative d’attribuer leur existence purement à la chance. Observons le poisson Opisthoproctidae par exemple.

Vivant dans l’obscurité totale à des profondeurs de 2000 – 2600 pieds (600-800 m), l’Opisthoproctidae est un petit poisson de plusieurs centimètres de longueur. Il vit à de telles profondeurs que la lumière du soleil ne peut pas pénétrer les océans. Le haut de la tête de l’Opisthoproctidae est couverte d’une fine et transparente membrane qui est remplie d’un liquide translucide et qui forme une bulle avec deux yeux énormes situés à l’intérieur de sa tête et qui sont pointés vers le haut. Les yeux tubulaires contiennent des lentilles vertes claires qui sont ultra sensibles à la lumière émise par les multitudes de poissons et de méduses bioluminescentes qui vivent également à ces profondeurs.

Quand l’Opisthoproctidae repère son repas, il tourne ses yeux vers l’avant et nage vers le haut pour attraper sa proie. Les pigments verts dans ses yeux serviraient à filtrer la lumière du soleil à des profondeurs moindres afin que toute lumière qui pourrait pénétrer n’empêche pas sa capacité à repérer ses proies ou leur silhouettes en eaux moins profondes. Le bouclier transparent protège les yeux du poisson des cellules urticantes des méduses qu’il préfère manger. De plus, les Opisthoproctidae ont des nageoires larges et plates qui leur permettent de « planer » pratiquement sans bouger dans l’eau, tout en scannant les eaux au-dessus d’eux en dépensant un minimum d’énergie.


    Bibliographie
Robinson, B.H. and K.R. Reisenbichler. 2008. Macropinna microstoma and the paradox of its tubular eyes. Copeia 4:780–784.

    Légende de la figure:
Winteria telescopa, une variété du Opisthoproctidae. De Brauer, A., 1906. Die Tiefsee-Fische. I. Systematischer Teil. In C. Chun. Wissenschaftl. Ergebnisse der deutschen Tiefsee-Expedition 'Valdivia', 1898-99. Jena 15:1–432.
Courtoisie de Wikimedia Commons (domaine publique).
 

"L’incroyable Opisthoproctidae"
(Originally published in "Creation Matters" as: The Incredible Barreleye Fish)
<http://www.creationism.org/french/CrsCmBarreleyeFish_fr.htm>

Accuiel:  Français
www.creationism.org